AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alice..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
note
ecchi/hentai member
ecchi/hentai member
avatar

Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Alice..   Mer 23 Avr - 15:40

Je particpe à un concours d'écriture inter-forum et voici mon oeuvre ? Qu'en pensez vous ?

Je finirais cette semaine !

Le thème étant > Quand je te regardes, je vois la promesse de 1000 années de bonheur !

Alice


Le
printemps venait tout juste d'arriver et déjà les pétales de cerisiers
venaient à tomber, créant ainsi une atmosphère symbolique à ce que l'on
pourrait appeler la symbiose. Parfaitement accordés avec un ciel azur,
leurs voyages avant de toucher un sol fébrile après un rude hiver,
était d'une lenteur absolue, comme s'ils voulaient nous faire partager
cet instant. Accoudé à la fenêtre, je regarde cette scène passagère et
pourtant si banale, oubliant les tracas de la vie. Posant mon sac à mes
côtés, je me prépare a enduré une rude journée, me paraissant
interminable comme la descente des pétales de cerisiers. En face de
moi, se trouvait un amas d'élèves, tous regroupés autour d'une tranche
d'âge commune, prêts à faire face à leur devoir. Sortant l'attirail du
parfait écolier, tout devait être alignés parfaitement. Au vu du
caractère imposant et sévère de Miss Frost, chaque élève devait, de ce
fait, avoir en lui-même de la régularité et de l'obeissance dans ses
tâches. Miss Frost était, ce que l'on appelle le plus souvent un
professeur des écoles. Agée d'une cinquantaine d'années, ses traits
plissés d'un visage fatigué, pouvaient à eux-seuls racontaient toutes
les années qu'elle avait pû passée dans cette classe. A vrai dire, je
la plaignais énormement, ne comprenant le plaisir simple de rester
enfermé dans cette salle de classe. Parmi tout cela, se trouvait à ma
gauche, ce en quoi je n'exprimé aucun regrès. Ses cheveux d'un clair
irritant, ses yeux d'un ton océan ainsi que son doigté si délicat,
faisait d'elle la seule chose qui me tenait à coeur. Alice était de
ceux, qui de son âge, aime sortir et être aux nouvelles du progrès.
Prenant soin d'elle, sans trop y attacher réelle intention, elle avait
quelque chose, qui lui permettait de se lier facilement aux gens autour
d'elle. Tout l'opposé de moi-même, bien au contraire, exclu au fin fond
d'une sale de classe agitée, méditant sur le pourquoi de ma présence,
je ne pouvais qu'admirer ma raison dû au charme que celle ci dégagée.
Dû à ma timidité respective, je ne pouvais me déclarer à son coeur.
Chaque jour s'écoulant, une question me hantait, me remettant les idées
en place>>Pourquoi ne pourrais-je lui convenir en fin de compte ?
Toujours prêt à aider les autres, elle était si serviable, que ses
amitiés ne pouvait se compter. Le clong de la cloche virevoletait,
proclamant de cette manière la fin de cette journée. Après plusieurs
heures, tapis sur une chaise, entouré par la foule, je patientais à
entendre cette douce mélodie à mes yeux. Laissant s'échapper cet foule
d'élèves déchainés avant moi, j'en profitais pour finir de ranger mes
outils. Par maladresse, je glissait sur un morceau de papier grifonné,
me couchant de ce fait sur le sol de la classe. Une main baladeuse vint
alors me porter secours, afin d'éviter une chute trop brutale. Douce
comme le soie, cette exprimée la légéreté, venant au secours d'un
pauvre chevalier. Portant désormais un ragard éperdu sur le visage de
mon sauveur, je me rendis compte du malhèse que cette personne pouvait
m'imprégner. Alice, portant un sourir sans méfaits, la qualifiant
elle-même, venait pour moi me porter secours. Par je ne sais quel
mystère, les mots ne parvenais à sortir, bagayant comme un élève de
seconde zone, je ne voyais la clé de la sortie ! Comme si elle peut
lire en moi-même, elle me prit la main au passage, afin de m'emmener
dans un endroit quelconque. Créant une ouverture au travers des
couloirs parsemés d'embuches, on arriva dans la cours. Le soleil
faisait encore des siennes, n'éclairant qu'une fine partie du par terre
de l'école. Comme si cet amas de chaleur vive pouvait retranscrire mes
sentiments avec ses rayons. Portant ses doigts à un visage en panique,
elle déposa au travers de sa sensualité, un baiser farouche mystérieux
sur des lèvres excitées ! Me lançant au visage une montée de jouisance,
se reflétant à la couleur que prenait le clair de mon visage. Je ne
pouvais que cet instant ne fut infime. Décrochant ses lèvres pulpeuses,
collées par un filet de bave aux miennes, elle mettait ainsi un terme à
ce qu'aurais pu être pour moi mon coin de Paradis. Elle lacha alors un
mot, qui annonçait son départ pour une raison inconnue chez elle.
Restant cloué sur un sol demi éclairé, je ne pouvais bouger le moindre
membre. Pourtant, l'envie de tendre le bras pour empêcher Alice de
partir était devenu ma seule préoccupation ! La voyant s'en aller au
loin, je savourais encore le goût de ses lèvres sur ma bouche
tremblante. Sur le chemin du retour, rien ne me parut aussi beau
qu'aujourd'hui; le ciel était d'un teint comme il faut, les oiseaux
décorraient le ciel avec leur récital et la pensée d'Alice ne faisait
qu'enveminer cela. Arrivé chez moi, je me précipitais dans ma chambre,
m'affaissant sur un lit défait de la veille, avec comme seule envie de
revoir Alice le plus tôt possible. Scrutant l'horizon qui se tramait
face à moi, un sourire nié m'apparut aux coins des lèvres. En réalité,
j'étais plutôt d'un genre pensif que heureux. Etais-ce un baiser dû à
la pitié que mon être pouvait dégagé, ou tout simplement une marque
d'affection aggravée. La nuit venait de tomber, et je n'arrivais
toujours pas à trouver le sommeil. Tant de questions, auxquelles je ne
pouvais réellement me répondre. Leurs résolutions m'étant devenues
indispensables, je ne pouvais me résoudre à passer outre cette étape
[qui pour moi] était devenue cruciale à mes yeux ! Apres une nuit
agitée de ma part, je me préparais désormais à faire face une nouvelle
à la terrible Miss.Frost ainsi qu'aux longues heures que celli-ci nous
faisait endurer ! Or, aujourd'hui m'était précieux, le fait de
retrouver Alice devenait de minutes en minutes, de secondes en
secondes, de plus en plus insupportable. Blotti à la même place qu'à
l'habitude dans la salle, je fus surpris du dénouement de cette
matinée. Elle fut d'une banalité irréprochable. De la part
d'Alice..Rien ! Aucun signes, aucune ponctuations de sa part à mon
égard. Qu'attendais-je réellement d'elle ? Aujourd'hui, fut vraiment
d'une banalité affigeante ! Midi arriva, et me dirigeant vers la
cantine de l'école. Je rencontrais alors Alice sur la route. Comme
étant génée d'être devant moi-même, elle bagayait quelques mots, dont
certains ressortaient plus forts que d'autres. Comme envoutait par un
simple délice, elle réussit à m'entrainer à l'extérieur, sous
l'implusion de la joie. Assis sur un banc de l'école, elle commença à
entamer une conversation que je n'ai pas encore pu oublié !!

-Tu ne me connais pas et je suis sncérement navrée de te causer tant de soucis à mon égard.
-Pas
du tout ! A vrai dire, je te connais depuis plusieurs années [Ne
sachant comment lui avouer ma passion envers elle, je détournais le
sujet passagèrement]. J'ai une question à te poser !
-Heuu..oui, je t'écoutes.
-Que signifiait pour toi le baiser de l'autre fois ?
-Tout !!
---------------------------------------------------------------
La suite plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denderk
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 887
Age : 28
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Alice..   Jeu 24 Avr - 0:08

Il est vraiment pas mal! tu fais de très belle phrase, mais tu a pris un chemin difficile dans le choix des temps, vérifie la concordance, ya quelques trucs un peu étranges...

Aussi, si c'est pour un concours, t'a internet a corriger les fautes, par ce que même si y en a pas des masses, y en a des biens moches^^.

Sinon, un seul gros bloc, c'est trop lourd, structure et aére, revient a la ligne de temps en temps et fait des paragraphe.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alice..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» Siegfried de Alex Alice
» ALICE ROY ATTERRIT... CHEZ BAYARD
» Alice du mois de février : Alice et le manoir hanté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
manga science :: LOISIR :: CREATION-
Sauter vers: